Organismes de formation : les critères pour obtenir une certification Qualiopi

certification Qualiopi

Publié le : 03 mai 20216 mins de lecture

La certification Qualiopi atteste de la qualité des prestations proposées par un organisme de formation. Si elle est un gage de confiance indéniable pour les personnes qui cherchent à se former, elle deviendra bientôt obligatoire. Tout organisme certifié permettra à ses apprenants de bénéficier d’une aide de financement pour suivre la formation en question. Mais comment obtenir une certification Qualiopi ? Découvrez les critères établis par le référentiel national qualité.

Une offre de formation claire et détaillée

Afin qu’un organisme de formation obtienne la certification Qualiopi, il faut qu’il soit transparent quant au programme qu’il propose aux apprenants. Ces derniers doivent alors avoir à leur disposition toutes les informations nécessaires concernant la formation. Ainsi, une brochure ou un site internet doivent présenter le détail des prestations. On peut y retrouver la durée de la formation, le tarif, les prérequis, la durée d’accès à la plateforme en ligne, les différents modules et cours dispensés, les conditions d’évaluation… Si une donnée relative au déroulé de la formation venait à manquer, il devrait être possible d’entrer facilement en contact avec le prestataire pour en savoir davantage. Un accompagnement Qualiopi permet également de savoir ce qui attend l’apprenant une fois qu’il a fini la formation et obtenu une certification. Quels sont les débouchés ? Il y a-t-il des garanties de réussite ?

Une formation et un accompagnement personnalisés

Afin d’attribuer la certification Qualiopi, l’organisme certificateur va également regarder si le prestataire propose une formation souple. Cela sous-entend qu’elle peut être modulable, selon les besoins de chacun. En effet, certaines formations permettent aux apprenants d’avancer à leur rythme, en fonction de leur disponibilité et de leurs capacités. Selon les conditions arrêtées, le prestataire doit tout mettre en œuvre pour que les élèves ne se sentent pas dépassés par l’avancée des modules. La plupart des apprenants qui suivent une formation à distance ont encore un travail à côté, ils ont donc un temps limité à consacrer à leurs cours. Lorsque le niveau du bénéficiaire est évalué, il faut prendre en compte sa progression ainsi que sa situation personnelle. L’accompagnement personnalisé se traduit par des coachings individuels ou des échanges de mails par exemple et une évaluation minutieuse durant toute la durée de la formation.

Un apprentissage encadré et une équipe pédagogique présente

Le succès d’une formation professionnelle tient, entre autres, à la constitution de l’équipe pédagogique. Afin que le programme soit en conformité avec le RNQ, il faut donc qu’il soit appliqué par des professionnels dont la qualification n’est plus à prouver. Si la formation ne se déroule pas en distanciel mais en présentiel, les moyens matériels sont aussi à considérer. L’organisme de formation certifié Qualiopi a un local accueillant, équipé, qui met à disposition des apprenants du matériel numérique. Les ressources pédagogiques sont diversifiées et sont accessibles à tous. Les règles d’accessibilité aux personnes à mobilité réduite sont aussi examinées. Ainsi, le personnel du centre doit faire en sorte que les prestations délivrées sont les mêmes pour chacun.

Un organisme de formation respectueux des règles

Un prestataire qui souhaite faire certifier son centre de formation doit se tenir au courant des dispositions légales qui encadrent son projet. Il doit préciser aussi la catégorie qu’il veut faire certifier (bilan de compétence, action de formation continue…). Le domaine de la formation professionnelle est en constante évolution, il ne faut pas donc pas en ignorer les changements. De plus, le secteur d’activité visé par la formation doit également être surveillé. L’enseignement dispensé doit régulièrement être réévalué et être conforme à l’expertise actuelle. La procédure de certification examine la veille globale effectuée par l’organisme. Cela consiste à vérifier que le prestataire met à disposition de ses élèves les outils pédagogiques et technologiques nécessaires pour mener à bien leur apprentissage. La formation est tout public et n’exclut aucune catégorie socio-professionnelle, dans la mesure des prérequis établis.

Une formation évolutive qui prend en compte les retours des bénéficiaires

Les certifications attestent que les formations ne sont pas figées dans le temps. Le prestataire s’engage à améliorer la qualité de son enseignement. Cela passe par cette veille globale, comme indiqué précédemment, et par l’écoute des retours qu’il reçoit. Ainsi, l’organisme de formation prend en considération les avis des élèves, qu’ils soient positifs ou négatifs. Il note ce qui doit être modifié, ce qu’il faut conserver… Le retour des apprenants n’est pas le seul élément intéressant, toutes les parties prenantes ont leur mot à dire. L’équipe pédagogique et les financeurs doivent aussi pouvoir exprimer leur avis quant à la qualité des prestations données. Au fil des années, la formation solidifie ses bases et affine le développement des compétences dispensées. L’organisme est alors davantage en mesure de gérer les éventuelles remarques de la part des bénéficiaires et sait régler au plus vite les problèmes.

Plan du site