Les formations DIF sont-elles diplomates ?

Les formations DIF

Publié le : 29 mars 20223 mins de lecture

Le DIF a été instauré en 2004 pour aider les salariés à accéder plus facilement à la formation professionnelle et ainsi progresser dans leur carrière. Pour bénéficier de ce dispositif, il leur fallait faire une demande par écrit à leurs employeurs qui devaient se prononcer dans un délai de un mois après la réception de la requête. Quels types de formations étaient éligibles au DIF ?

Les formations éligibles au DIF

Les salariés pouvaient suivre des formations courtes dans le cadre du DIF, le but était donc de mettre à l’écart les formations diplômantes au profit des qualifications qui sont en lien direct avec les besoins du marché professionnel. Cette démarche a d’ailleurs permis à plusieurs organismes de formations de se partager un chiffre d’affaire assez colossale entre 2004 et 2014. Avec les reformes sur la formation professionnelle, ces organismes ont un avenir assez incertain puisque les formations se doivent désormais d’être diplômantes. Les institutions de formation auront ainsi du mal à retrouver des participants, car les formations retenues pour le nouveau dispositif durent généralement plusieurs mois. Pour trouver les listes de formations et de certifications inscrites dans le CPF, il est possible de se rendre sur son site officiel. Ce qui est sur c’est que la liste présente des certificats de qualifications professionnelles, qui engendre une sélection plus fine de cette branche.

Les formations éligibles au CPF

Le CPF a pour objectif de qualifier des salariés et des demandeurs d’emploi qui ont peu ou qui n’ont pas de diplômes. Les salariés peuvent ainsi constatés que près de trois quarts des formations concernent plutôt les niveaux I et II de formation donc plus clairement, les niveaux licence et masters. Les chambres de commerce et l’industrie sur-représentent même les certificats et les diplômes. Les formations comme les « contrôleurs de gestion » ou encore les diplômes d’écoles de commerce sont plus préconiser que d’autres. Les universités proposent surtout quelques DUT et des diplômes spécifiques, mais ne proposent pas de licences ni de masters professionnels. Elles devront donc faire leurs preuves sur ce point.

Le gouvernement fait un grand ménage

Si les formations éligibles au DIF n’étaient pas diplômantes, ce n’est plus le cas pour le CPF, le gouvernement fait le grand ménage et met à l’écart les organismes qui ont fait du DIF une véritable aubaine tout en proposant des formations qui n’étaient pas toujours sérieuses. Les salariés pourront-ils s’y retrouver et faire leur choix en sachant qu’ils devront suivre des formations longues alors qu’ils ne cotisent que 24 heures par an ?

Plan du site