Trouver une formation – des milliers de places d’apprentissage gratuites sur Ausbildung.de

Votre jean préféré est déchiré ? Pas de problème, il suffit de les rafistoler ! Les vêtements dans les magasins sont tous trop nuls pour vous ? Et alors ? Il suffit de se coudre un top cool ! Et tes parents ont besoin d’aide pour repasser ? Pfft, c’est du gâteau pour vous, pourquoi tout le monde fait toujours autant d’histoires ? C’est tout ce que vous avez ?

Pendant votre formation de couturière textile et mode, vous découpez des morceaux de tissu selon des spécifications, vous les façonnez et vous les cousez pour en faire des vêtements ou d’autres textiles. Nous allons, maintenant, sortir un peu de la boîte à couture et vous expliquer pourquoi les couturières textiles et de mode ont besoin de plus que de simples aiguilles et du fil et ce que vous devez apporter pour la formation, en plus de vos mains habiles.

Déroulement de la formation

Pendant votre formation de couturière textile et mode, vous coudrez toutes sortes de textiles et de vêtements ; non seulement des vêtements fantaisie, mais aussi du linge de lit, des nappes ou des rideaux. Tout d’abord, les plans de coupe, c’est-à-dire les instructions sur la façon de placer les formes de coupe sur le tissu, doivent être créés sur l’ordinateur.

Ensuite, vous fixez les panneaux de tissu dans des dispositifs de découpe et vous imprimez les modèles. Vous les posez, ensuite, sur le tissu de manière à ce que le plus grand nombre possible d’entre eux s’y adapte, et vous découpez les pièces individuelles, d’abord grossièrement, puis soigneusement.

Si vous travaillez dans la salle de repassage, les pièces individuelles sont alors mises en forme, par exemple par des machines à repasser, à imprimer et à presser ou par un traitement à la vapeur. Les pièces de tissu sont, ensuite, transportées dans la salle de couture, où les pièces préfabriquées sont cousues ensemble selon des croquis clairs et munies de boutons, par exemple. Vous cousez, également, les doublures et les poches, puis vous vérifiez la qualité de la pièce finie. En général, les couturières sont affectées à l’une des étapes de travail, c’est pourquoi vous travaillez, souvent, en équipe pendant votre formation de couturière textile et mode.

Découvertes et ouvertures

La formation de couturière textile et de mode ne se limite pas à l’apprentissage du fil et de l’aiguille. Au lieu de cela, de nombreuses étapes de travail sont effectuées mécaniquement ; par exemple, en coupant, repassant et en utilisant des machines à coudre spéciales. Lorsque vous créez les plans de masse, vous devez, également, être en mesure d’utiliser les programmes PC correspondants. Néanmoins, vous aurez toujours du fil, des ciseaux, un couteau et un mètre ruban dans vos mains, surtout lorsque vous faites du beau travail. La formation de couturière textile et mode est une formation professionnelle duale. Cela signifie que la moitié de la formation a lieu dans l’entreprise de formation et l’autre moitié dans l’école professionnelle. À l’école, toutes les bases théoriques importantes sont couvertes. Vous apprenez tout sur les matériaux et les auxiliaires, vous apprenez à utiliser les différentes machines et vous apprenez à appliquer des gabarits de coupe et des marquages sur le tissu. Si vous travaillez dans l’entreprise de formation ; par exemple dans de grandes et petites maisons de mode ou dans des ateliers de couture ; vous mettrez activement en pratique ce que vous avez appris.

Des mots d’histoire

Saviez-vous que plus d’un quart de tous les vêtements que vous pouvez acheter en Allemagne sont fabriqués en Chine ? Des aiguilles en fer étaient déjà produites au 14e siècle ? La soie de lotus est considérée comme le textile le plus cher du monde ? Il est fabriqué à partir des fibres de la fleur de lotus indienne, qui chauffent en hiver et refroidissent en été. Jusqu’en 1830, il était exclusivement cousu à la main ? Un bon tailleur et une bonne couturière pourraient faire 30 points par minute. Le mot “cord” vient du français “Cord du roi” et traduit par “tissu du roi” ?

Si vous voulez suivre la formation de couturière textile et mode, il est important de travailler avec une attention particulière. Surtout quand il s’agit de tissus de haute qualité. Par exemple ceux qui sont recouverts de nanoparticules de fantaisie. Même lorsque les choses s’agitent, par exemple parce que la nouvelle collection de chemisiers d’été doit être terminée, vous ne devez pas perdre le fil. Après tout, personne ne veut avoir un haut avec des manches de différentes longueurs. Si cela ne vous pose pas de problème, si vous êtes habile de vos mains et que vous ne manquez pas d’un peu de créativité, alors vous tenez, maintenant, tous les fils dans votre main : postulez dès aujourd’hui à une formation de couturière textile et mode.

Recommandations et conseils pratiques

Vous devriez devenir couturière dans le domaine du textile et de la mode si vous utilisez toujours des ciseaux chez Schnick-Schnack-Schnuck. Vous pouvez rester concentrée même en cas de stress. Vous réparez, toujours, vos propres pantalons et vous aimez aider vos parents à les repasser. Vous ne devez absolument pas devenir couturière textile et mode si vous préférez dessiner des vêtements vous-même. C’est un obstacle insurmontable pour vous d’enrouler un fil à travers le chas d’une aiguille. Vous avez deux mains gauches.

Le quiz sur la couture dans le secteur du textile et de la mode Que signifie “nettoyer” ? Vous blanchissez un tissu en le lavant dans le mauvais sens. Vous protégez les tissus cousus contre l’effilochage. Vous découpez un morceau de tissu sans motif précis.

La bonne réponse est le numéro 2, le moyen de surjet pour protéger le tissu cousu contre l’effilochage. Serger signifie protéger les tissus cousus contre l’effilochage.

Quelle est l’expression utilisée pour exprimer votre colère ? La bonne réponse est la suivante : lorsque vous êtes en colère contre quelque chose, vous dites : “Sucrez et léchez ! Quand vous vous mettez en colère pour quelque chose, vous criez : “Au diable tout ça !” Quel genre d’aiguilles existe-t-il vraiment ? La bonne réponse est le numéro un : l’aiguille du loquet est réelle. C’est une aiguille à tricoter utilisée dans le tricot mécanique. L’aiguille du loquet est une vraie. Il s’agit d’une aiguille à tricoter utilisée pour le tricot mécanique.